Modalités de choix et financement des projets

Nos principes de base au choix des actions

Nos principes de base au choix des actions

  1. Les actions d’EMI doivent s’inscrire dans le cadre de l’aide au développement durable : il y a lieu de soutenir une population, celle d’un village ou d’une région plus ou moins étendue, population qui, prenant conscience de l’insuffisance voire de l’absence de tout accès aux soins, à la prévention, décide de monter un projet de développement, d’y apporter sa participation mais doit rechercher un appui technique, financier et humain pour réaliser son projet et le rendre pérenne. Appui qu’EMI peut fournir. Cette promotion du développement communautaire dépasse souvent le seul cadre des problèmes de santé. Les projets présentés sont plus globaux et peuvent concerner plusieurs domaines : agricoles, économiques et formation. EMI, peut dans ces projets, assurer une mission de maître-d’oeuvre délégué pour la part correspondante à ses compétences.
  2. La pérennisation d’une action implique la formation d’acteurs locaux qui, partenaires initiaux d’EMI prendront sa succession à la fin de l’opération. Cette formation fait partie intégrante du projet initial.
  3. Les actions d’EMI doivent s’inscrire, si nécessaire, dans le cadre d’un partenariat avec certaines ONG européennes et surtout avec des acteurs non étatiques du Sud. Ces acteurs sont l’élément central d’une politique visant à la mobilisation de toutes les forces vives.

Les projets montés par EMI doivent obéir à des règles bien définies

  • La population concernée doit être demandeuse de l’intervention d’une ONG comme EMI.
  • Il doit exister une association locale avec laquelle EMI passe contrat et qui est responsable de la réalisation du projet, si celui-ci peut être financé.
    Le projet doit être déjà assez élaboré.
  • La participation à la réalisation du projet par l’association locale doit se faire sous forme de moyens humains, mais aussi matériels et financiers.
  • Les conditions de la pérennisation de l’action au terme de la période définie de l’appui apporté par EMI doivent être assurées, notamment par la formation d’acteurs locaux. Bien que nous recherchions en priorité des actions à conduire avec des acteurs non étatiques, le projet doit s’inscrire dans le cadre du programme général d’amélioration de la santé publique, programme défini par le gouvernement du pays concerné.

Une transparence responsable

  • Le contrôle des dépenses est assuré par le Bureau du Conseil d’Administration composé de 24 membres et fait l’objet de procédures rigoureuses.
  • Le Trésorier est membre du Conseil.
  • La comptabilité d’E.M.I. est surveillée par un expert-comptable indépendant et contrôlée par un Commissaire aux Comptes indépendant.

Nos adhérents et donateurs sont informés régulièrement de l’état d’avancement de nos différentes activités sur le terrain. Avec nos partenaires (privés ou institutionnels) et nos organismes bailleurs de fonds, nous maintenons tant au niveau de la présentation qu’au niveau de l’exécution les contacts les plus réguliers pour les tenir informés du déroulement des actions pour lesquelles ils nous ont accordé leur confiance et soutien financier.

Transmettre votre demande

15 + 13 =